Marian

Nous apprenons par des maraudeurs de l’association Aux captifs, la libération le décès de Marian, un homme roumain du quartier de la gare Saint-Lazare, le vendredi 22 janvier 2016 à l’hôpital Bichat. Il a pu être rapatrié par sa famille dans son village et était enterré en Roumanie le jour où nous apprenions son décès, le 02 février.

Il se déplaçait en fauteuil roulant en raison d’une jambe amputée et était très souvent en bas de la rue de Rome.

16 février 2016

Nous prenons le métro pour nous rendre sur le parvis de la gare Saint-Lazare. Première observation, il n’y a pas d’arbres pour accrocher nos affiches dans le quartier.

Cour du Havre ou de RomeNous posons donc une affiche sur un panneau électrique d’informations de la ville de Paris tout en sachant que sur le mobilier urbain, les affiches ne restent pas longtemps. À quelques mètres se trouvent des témoins de Jéhovah que nous allons interroger. Ils semblent désolés, il tournent beaucoup avec d’autres équipes et la description que nous leur faisons de Marian ne leur dit rien.

Affiche recadrée sans contraste.jpgLes commerçants voient de qui nous parlons quand nous évoquons le fauteuil et la jambe amputée. Ils ne le connaissent cependant que de vue et nous conseillent d’aller parler aux mendiants roumains.

Un jeune homme est assis à l’endroit ou était Marian, sur un tas de couvertures à côté d’affaires. Il connaissait un peu Marian et fait même un peu partie de sa famille car la fille de Marian est mariée avec une personne de sa famille. Marian avait donc une fille ! Cependant, il ne parle pas bien le français et n’a apparemment pas très envie de nous en dire plus. Nous repartons, découragés face aux réponses vagues et méfiantes.

 

23 février 2016

Une semaine plus tard, nous retournons sur place pour tenter d’en savoir plus. La seule affiche que nous avions réussi à accrocher a disparue. Nous en remettons une.

arcade modif

Nous rencontrons deux amis, abrités sous le grand porche d’une banque, avec toutes leurs affaires à proximité. Ils nous disent avoir bien connu Marian, ils dormaient souvent avec lui et lui faisaient sa couchette. Ils se trouvaient un coin à l’abri de l’eau mais pas du vent à l’extérieur de la gare car elle ferme à une heure du matin. Cela faisait au moins 10 ans que Marian était dans le quartier. Il avait un frère, qui est reparti en Roumanie en même temps que son corps.

Nous faisons le tour de la gare et accrochons une deuxième affiche dans la cour du Havre. Personne ne nous contactera suite à nos affiches.

Nous savons que Marian était dans le quartier depuis une longue période, entouré par des amis, de la famille et des maraudeurs. Cependant, nous n’avons rencontré aucun commerçant qui le connaissait vraiment ou que sa disparition a semblé inquiéter.

Marian Google View
Sur Google Street View, nous trouvons une photo floutée de Marian, a son emplacement habituel

 

 


Maena et Sam

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s