Tomasz

Le vendredi 22 janvier 2016, sur une plaque d’aération du boulevard de la Madeleine à deux pas de l’Olympia, un homme est mort. Au pied d’une boutique de chaussures de luxe, la plaque est encore entourée des barrières Vauban ayant servies à protéger son corps à l’arrivée des secours. Les rubans marqués « Police Nationale » traînent sur le sol au milieu des nombreux passants de ce grand boulevard parisien.

affiche Tomasz.jpg

26 janvier 2016

Nous apprenons, par le réseau associatif du Collectif, la mort d’un homme polonais de 55 ans, prénommé Tomasz, sur le boulevard de la Madeleine.

ciel parisienNous posons quelques affiches sur les arbres du boulevard puis allons voir les quelques commerces où Tomasz aurait été susceptible de passer, en commençant par le kiosque à journaux à quelques pas de là.
La femme tenant le kiosque nous confirme connaître Tomasz, qui dormait en face régulièrement. Il était dans le quartier depuis 3 ou 4 ans. Elle nous indique un supermarché quelques dizaines de mètres plus loin sur le même trottoir, devant lequel il passait beaucoup de temps et où il allait se ravitailler.

Le vigile de ce supermarché nous parle de Tomasz comme d’un homme très sympathique, qui ne parlait pas français, mais avec lequel il dialoguait avec quelques mots d’anglais ; il était souvent rejoint dans la soirée par un ami, qui venait passer du temps avec lui devant le magasin. Nous posons nos quelques affiches sur les arbres du boulevard.

 

02 février 2016

Une semaine plus tard, pas de contacts suite à nos affiches, nous retournons dans le quartier de la Madeleine. Nous passons voir les employées du magasin de chaussures de luxe devant lequel Tomasz est décédé.
Elles le connaissent et nous parlent des autres personnes parfois postées devant la vitrine avec qui elles discutent de temps en temps. Pour elles, « la situation est compliquée », ils restent parfois toute la journée devant le magasin, c’est mauvais pour l’image du magasin. ruban restantPendant la discussion, les employées nous désignent un homme qui se dirige vers le kiosque à journaux comme étant un de ses camarades. Nous abrégeons donc la conversation pour aller à la rencontre de cet homme. Nous le retrouvons sous le kiosque, où il discute en anglais avec la vendeuse. Nous entamons la conversation avec lui pour en savoir plus sur Tomasz.
De nos échanges en anglais approximatif, nous comprenons que Tomasz allait parfois dans un accueil de jour de l’église de la Madeleine mais qu’ils ne devaient pas le connaitre vraiment. Il semblait peiné de sa disparition.

Nous allons voir dans cette immense église de la Madeleine où l’on nous indique que l’accueil de jour Ozanam Madeleine se trouve à l’arrière  mais qu’il est fermé ce matin et réservé aux femmes l’après-midi.

Nous repartons sous un ciel lourd et une pluie naissante, en prévoyant d’y retourner pour en apprendre plus.

22 février 2016

Deux hommes attendent à l’entré de l’accueil de jour. Ils ont déjà toqués, nous attendons donc avec eux.

« Vous pouvez pas entrer, les femmes, c’est demain ! » nous dit un bénévole, quinze minutes plus tard, en ouvrant la porte. Après cette petite blague… nous nous présentons quand même et il nous explique que les équipes tournent très régulièrement et ce sera difficile de trouver quelqu’un qui ait des informations précises sur Tomasz. Il nous conseille d’envoyer un mail via leur site internet, ce que nous faisons. Ils nous recontactent d’abord pour nous dire que la dernière utilisation de la carte d’adhérent de Tomasz date du 05 mars de cette année. Quelqu’un l’utilise certainement à sa place. Grace à leur registres, nous apprenons qu’il allait prendre des douches régulièrement à Ozanam depuis fin 2013.

Ils nous envoient par la suite quelques témoignages des bénévoles l’ayant côtoyé, qui nous le décrivent comme un homme assez calme, non violent qui paraissait en état de santé relativement correct malgré des signes d’alcoolisme. Il avait des contacts avec d’autres polonais qui fréquentent l’accueil sans faire partie d’un groupe.

Si vous connaissiez Tomasz ou si vous avez des informations sur lui , n’hésitez pas à rentrer en contact avec nous. Nous espérons toujours en apprendre d’avantage dans le but de faire vivre sa mémoire.

Eglise madeleine

 

Maena et Sam

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s